Le mécanisme secret de la grande pyramide d’Egypte

(I) A propos de l’étanchéité

samedi 6 décembre 2008 par Philippe Lheureux

L’etanchéité en question

La plupart des égyptologues auquels j’ai exposé la théorie de la serrure hydraulique m’ont répondu : "Vous n’y pensez pas , il est impossible de remplir la chambre du roi d’eau car celle-ci s’inflitrerait par les joints entre les pierres et disparaitrait dans la masse de la pyramide".

Même Rudolf Gantenbrink, ingénieur allemand à l’origine de l’exploration des conduits par le robot UPUAUT, rejette cette hypothèse sur son site www.cheops.org. Je le cite :

They are water shafts ? .

This is nonsense. All the shafts have open joints along their floors. Any water entering from the top would disappear through these gaps and cracks long before it could ever reach the burial chamber. Not to mention the fact that the idea of water in the King’s Chamber would have horrified the builders, who went to enormous effort to protect the pharaoh’s remains from all outside influences.

Traduction : Est ce que ce sont des conduits à eau ? Cela n’a pas de sens ! Tous les conduits ont des joints ouverts le long de leur plancher. Toute l’eau qui rentrerait par le haut serait absorbée par les interstices et les fissures et n’arriverait jamais dans la chambre funéraire. La simple idée que de l’eau puisse arriver dans la chambre du roi aurait horrifié les constructeurs qui ont consacré beaucoup d’effort pour soustraire les reliques du pharaon de toutes les influences extérieures.

Et pourtant !

Si l’eau s’infiltrait aussi facilement dans tous les joints des conduits, comment expliquer cette trace de coulure clairement visible sur le granit de la chambre du roi ? La photo date du début du siècle dernier et on ne peut pas dire qu’il pleut beaucoup en égypte ! Ce qui est tombé en 4600 ans ou la condensation, à cependant réussi à laisser une trace. A moins que ce soit les égyptologues qui aient versé de l’eau par l’extérieur pour voir s’il s’agissait bien du même conduit.

En y regardant de plus près , on s’aperçoit très vite que les constructeurs ont au contraire, soigné l’étancheité.

La preuve : les joints des murs de la chambre du roi sont tous remplis.

idem pour ceux de son plafond

ou ceux du plafond de l’antichambre.

Remarquez au passage la grossièreté de la finition des joints des plafonds, quasiment indigne d’un tombeau mais sans importance pour une cuve étanche. Vous vous demandez surement pourquoi les joints des murs sont mieux finis que ceux du plafond ? Tout simplement parce que le plafond etait calculé pour être hors d’eau (du fait de l’air comprimé).

Les quatres rainures verticales sur le mur de la chambre des herses indiquent aussi la recherche de la meilleure étanchéité possible. Celles-ci sont la pour permettre le passage des cordes afin que la premiere herse soit le plus près du mur.

Et pour les conduits

Ne perdons pas de vue que pour obtenir une pression hydraulique , il fallait que les conduits se remplissent progressivement d’eau . Dans ce cas , peu importe que le joint soit en haut ou en bas du conduit , ce qu’il faut c’est simplement que les joints soit étanches pendant le temps qu’il faut pour remplir la cuve et obtenir la pression suffisante au déclanchement de la serrure hydraulique.

La raison d’être du U inversé

Ce qui peut à premiere vue sembler une abbération pour un conduit destiné à acheminer de l’eau, est en fait la meilleure solution technique pour obtenir une étanchéité parfaite.

En voici les raisons :

1 - Les pierres qui servent de plancher au conduit sont mises en place avant les pierres en U inversés , ce qui permet d’avoir un support bien plat pour leur pose. Aucun joint n’est mis entre les deux blocs afin d’éviter toute augmentation du glissement des blocs du fait de la pente.

2- En posant les pierres en U inversés sur une dalle bien plane , les joints restent clairement visibles. On peut non seulement vérifier le contact parfait avec la surface plane mais il est ensuite possible de réaliser l’étanchéité à base d’argile par l’extérieur du conduit.

3- Cette disposition permet que le poids des pierres au dessus du conduit, le plaque sur la dalle plancher. Si l’inverse avait été fait , la dalle aurait formé un linteau et le conduit en dessous aurait pu se désolidariser lors de la mise en eau. De plus il n’aurait pas été possible de vérifier le contact , ni de réaliser une étanchéité correcte.

4 - La résistance mécanique de l’ensemble est nettement meilleure dans cette configuration.

5- Il faut savoir aussi que contrairement aux idées reçues , le calcaire est imperméable à l’eau. De nombreuses fontaines ou gargouilles sont faites en calcaire et leur étanchéité naturelle ne pose aucun problème.

Conclusion

A partir du moment ou ils étaient obligés de réaliser leurs conduits en deux morceaux assemblés , cette disposition en U inversé était le meilleur choix. Il serait intéressant aussi de faire analyser les joints de la chambre du roi .

Sur le site d’A.E.R.A , on peut lire à propos des joints du couloir de la chambre de la reine :

Dans un deuxième temps, avec les mêmes procédés macrophotographiques et d’agrandissement laser, nous avons constaté que certains vrais joints verticaux, ayant perdu leur mortier de rebouchage, avaient fait l’objet d’un traitement particulier s’apparentant au calfatage utilisé sur les coques des bateaux.

Ce procédé, également unique dans les annales archéologiques, traduit pour nous une volonté de rendre étanches certains joints à l’aide d’un calfat : mélange d’étoupe et d’une sorte de mastic (à identifier chimiquement).

Si le même procédé a été mis en oeuvre dans la chambre du roi, cela apporterait une preuve supplémentaire que cette chambre était bien destinée à être remplie d’eau.

Ps : Pouquoi avoir voulu rendre étanche les joints du couloir de la chambre de la reine ? pensez aux essais de pression dans cette chambre et vous aurez la réponse.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 796860

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 2- Notre théorie   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2c + ALTERNATIVES

Creative Commons License